la chose_trio_craft 3_Moment12.jpg

L'équipe

Elle se compose d'artistes pluridisciplinaires : comédien(e), mime, danseur(s), marionnettiste,  chanteur, conteur, créateur lumière, costumière, musicien(ne), compositeur. 

Lydie Clerc 
 

Comédienne
portraitlydienavez.jpg

Lydie provoque le rire par la surprise pour nous inviter à chercher le sens profond des choses. Elle appelle le spectateur à user de sa naïveté, pour retrouver une position d’enfant, un regard qui sache mettre en valeur ce qui nous est essentiel.

 

Lydie veut faire du théâtre un espace de surprise perpétuelle. Elle s’écarte du chemin qui mène à l’évidence pour parcourir le vaste champ de la diversité et de la liberté. 

Elle aime accorder les mots, les voix et les corps des autres et cherche un langage pour apaiser les tensions en mettant en valeur à la fois l’unicité de chacun et la similitude des êtres. En tant que première spectatrice de ces rencontres, elle aime profiter d’une rareté, de l’instant exceptionnel où, par l’intermédiaire des acteurs, une émotion est mise en exergue.

"Je révèle la poésie des corps, des mots et des objets pour donner aux autres la possibilité de voir plus clair en eux-mêmes."

 

Mettre en scène c'est pour elle, plus qu’une histoire qu’on raconte, c’est un bout de vie qu’on a créé, auquel on a cru, qui donne une toute nouvelle proportion à la qualité du temps présent. 

Olivier Clerc 
 

Comédien

Photo : Marc Laurent

Olivier fait ses premiers pas sur scène à l’âge de six ans grâce à la troupe amateur de Civrieux. À dix-huit ans, il décide de devenir comédien. Il s’installe à Paris et s’inscrit au Cours Florent, dans la classe de Christine Farenc. Sa formation se poursuit à l’école de théâtre L’éponyme puis à l’Atelier Théâtral de Création, dirigé par Françoise Roche.

Depuis 2010,  il a travaillé avec plusieurs compagnies : l’Attrape Théâtre, Le Parapluie Rouge, Le Fil en Trop(e), La compagnie Jean-Pierre Andréani, le collectif éphémère T’chic Personnes, Les Musicales de Ferney et Growing Théâtre.

 

Grâce à toutes ces collaborations il a joué de nombreux rôles dans un répertoire très large : des comédies classiques de Molière au drame naturaliste de Strindberg, du boulevard déjanté de Copi au conte philosophique de Jean-Claude Carrière.

_DSC6088c.jpg

Alexandra Brignolas
 

Comédienne

Après des études de Lettres Modernes et diverses expériences dans la relation d’aide en tant qu’éducatrice spécialisée, Alexandra se forme en tant que comédienne à l’École d’Arts en Scène à Lyon. Elle travaille ensuite avec Les P’tites Dames sur Le bruit des os qui craquent, une pièce de Suzanne LEBEAU.

 

Attirée par les écritures contemporaines et touchée par la poésie des mots, Alexandra est également sensible à ce que raconte le corps. Elle s’intéresse au masque (stages avec Philippe DUSIGNE, Peggy DIAZ), explore différents styles de danses (danses d’Afrique avec Cécile THERY et M’Bemba CAMARA, danses contemporaines avec Régis RASMUS et Marcelo SEPULVEDA) et s’ouvre avec émerveillement au clown (formée par Hugues FELLOT et Maud LALLIER).

 

En 2018, elle intègre la Compagnie Théâtre Même et participe à la création de L’Émoi et moi, un spectacle théâtre-danse qu’elle joue en crèches et écoles maternelles. Elle travaille également avec la Compagnie UGOKI sur Histoire d’Enfance. En 2020, convaincue par l’idée de développer sa pratique artistique dans son environnement rural, elle fonde au Val d’Oingt sa propre compagnie, La Déplumée.

 

Elle se lance alors dans la création de Roseline, un spectacle pour le jeune public adapté de la pièce Par la voix ! de Christophe TOSTAIN. Alexandra s’attache également à transmettre son savoir avec bienveillance et sensibilité auprès d’enfants et d’adultes en situation de handicap.

portrait-alexandra-brignolas.jpg

Markus Schmid
 

Mime, danseur, manipulateur d'objet

Markus Schmid se forme à l’art du mime à Paris avec Marcel Marceau, Corinne Soum Ivan Baciocchi (Théâtre de l’Ange Fou), Yves Marc-Claire Heggen (Théâtre du Mouvement), et Denise Boulanger-Jean Asselin à Montréal (Cie Omnibus). Il fonde en 2000 la Cie Andrayas, avec laquelle il remporte le prix international du geste Mimos, en 2003 avec le Cœur suspendu.

 

Depuis, il poursuit un travail de transversales, qui le relie au monde du cirque-jonglage (Cie Jérôme Thomas), marionnette-théâtre d’objets (Cie Au-cul-du-loup), théâtre musical (Cie Michel Aumont), danse-théâtre (Cie 100% Acrylique). En 2012, il part pour 24 mois, en famille et avec 2 musiciens, en dehors de tout circuit officiel, à la rencontre de publics improbables, dans les hameaux de l’Himalaya, des Andes à 4000m, dans les jungles, chez les aborigènes du Laos, de l’est de l’Inde et d’ailleurs.

 

Il fonde depuis avec sa compagne l’association Mamafele-spectacles solidaires (mamafele.org). Plus de 400 spectacles ont été ainsi offerts dans des lieux insolites du monde. Inspiré par ces années de rencontres autres, il crée fin 2018 « Whomyn », portraits de femmes sculptées (mime-manipulations d’objets-sculptures-vidéo-musique), un hommage à ces femmes au parcours exceptionnel, rencontrées en voyage..

portrait-Markus.jpeg

Eric Dalhen
 

Comédien, baryton

Après voir commencé le chant au sein de l’Ensemble vocal de l’Institut de France, à Paris, puis, à son arrivée à Genève, auprès du Cantus Laetus de Genève. Il travaille régulièrement la technique vocale avec Francesca Giarini. Il a également bénéficié de l'enseignement de David Jones (New-York) et, depuis 2017, il participe à des master classes et stages d'été d'Anna Maria Panzarella. Eric Dalhen a travaillé avec le Chœur de l'Opéra de Lausanne. Il a également chanté avec le Chœur du Grand-Théâtre de Genève dans des programmes symphoniques.

 

Il joue et chante dans des productions créées et mises en scène par Francesca Giarini, telles que « Jeux de D(r)ames » en 2016 et « Chez Volt’Airs » en 2018, dans le cadre de la Saison Voltaire, à Ferney-Voltaire, et en 2015 à Genève dans « Historia di Jephté » de Giaccomo Carissimi.Il travaille régulièrement, depuis 2017, le théâtre avec Benoît Blampain, dans le cadre des ateliers Théâtres de EnJeu(x), avec lequel il joue, en 2018 "Nuit" d'Harold Pinter et en 2019 des extraits de "Tartuffe" de Molière, dans le rôle d'Orgon.

 

Il est, en 2016, le Premier acteur principal dans Personnages en quête d'auteur de Luigi Pirandello, mis en scène par Oscar Ali Garcia à la Comédie de Ferney-Voltaire, avec qui il a aussi travaillé la commedia dell’arte.

eric dalhen.jpg

Antonin Liège
 

Créateur lumière, régisseur

Éclairagiste, régisseur lumière de formation (DMA Régie Lumière à Nantes). Il débute dans un théâtre où il rencontre Anna Nozière, là commence une collaboration théâtrale importante pour son travail de lumière qui se finalisera quelques années plus tard par une création soutenu par le TNBA. En parallèle, curieux il voyage dans différents univers, rencontre des compagnies de nouveau cirque Cie Virevolt, Cie Mauvais Coton où il découvre d’autres contraintes, des compagnies de marionnette Cie Taïko, Cie la Nébuleuse avec laquelle il développe une recherche globale de mise en espace et en lumière.

 

Il collabore aussi avec la Cie Premier Acte, où sa lumière est au service de la poésie des textes et avec la Cie La Magouille il continue de développer la technique (vidéo, informatique) au service des comédiens, des marionnettes et du texte. Il poursuit son travail avec Dis Bonjour à la Dame sur différents projets, installation lumineuse, spectacle de magie nouvelle (conception d’objets lumineux magiques) et organisation d’événements.

 

« Touche à tout », il se met aussi à la conception et création de décors. Toutes ces expériences l’amènent à développer en plus la régie générale de compagnie, d’événement, et de lieu d’accueil comme L’Allegro à Miribel, ou Le Galet à Reyrieux où il prend part au développement du projet culturel de territoire intégrant à temps plein l’équipe.

Costumière

Suite à sa formation à l’ENSATT en 2003, Florie Bel s’associe à Kantuta Varlet, costumière. Elles créent ensemble, à Toulouse, l’atelier, « Drôles de Bobines ». Au sein de cet atelier de création de costumes et vêtements sur mesures, elles travaillent en collaboration avec différentes compagnies de théâtre, Cie Petite Lueur, Cie Lever du Jour et spectacle de rue et jeune public, Cie Marche ou Rêve, Cie Vendaval. Elles réalisent ainsi plusieurs défilés originaux au Théâtre du Grand Rond, à Toulouse.

 

Depuis 2007, de retour en région Rhône-Alpes, elle travaille régulièrement avec la Cie Arnica. Elle habille les marionnettes, les « comédiens-manipulateurs », et intervient sur les décors textiles en fonction des projets. Elle conçoit des costumes pour des spectacles concerts dédiés au jeune public avec la Tribu Hérisson, l’Arbre Canapas, Kotekan ; pour la danse avec la Cie Passaros, pour le cirque avec les Colporteurs.

 

Ses costumes sont des vêtements de travail de scène. Ses installations scénographiques sont textiles. C’est par le travail des matières en surpiqûres et en teintures qu’elle crée son propre univers, discrètement décalé du quotidien.

Florie Bel
 

Paul Lecomte
 

Producteur de musique

Depuis très jeune, Paul Lecomte est bercé par différents univers musicaux. De Bach à Steve Reich, il vit dans une famille mélomane éclectique écoutant aussi bien de la musique classique comme du rock progressif psychédélique (Pink Floyd, King Crimson, The Doors…) Il grandit sur la Côte d’Opale et étudie le piano dès l’âge de six ans, puis la guitare à l’adolescence après avoir entendu un solo de Dimebag Darrell. Il joue dans plusieurs groupes de musique, allant du métal au rock et se passionne à les enregistrer dans la cave de ses parents.

 

Paul Lecomte continue ses études à Lyon, où il réside encore aujourd’hui, et travaille dans plusieurs radios chez Espace Group, notamment sur Jazz Radio, en tant que réalisateur d’émissions. Plus tard, il réalise des musiques et du sound design pour des marques de luxe mais aussi pour des oeuvres d’art numérique. En 2015, il écrit la musique du spectacle son et lumière Numeria, destiné à la fête des lumières à Lyon, mais ne sera projeté que deux ans plus tard sur la gare des Brotteaux à cause des attentats sur Paris.

 

Dernièrement, il sort son premier EP intitulé: I et le catégorise comme de l’art pop instrumentale. Cet opus fusionne arrangements orchestraux et sonorités pop-electro et est le fruit d’une collaboration avec Yohann Bizeul, professeur de musique. Ensemble, ils forment AED EGO, rassemblant leurs différentes compétences professionnelles dans la musique. En 2017, il monte son propre studio nutrakk.